Boire et déboires au Reïkland

Alors que vous revenez de votre raid éclair dans la mine abandonnée infestée de gobelins, vous tombez nez à nez avec quelques gobelins en vadrouille, surement les restes de la tribu partie attaquer quelque diligence alors que vous mettiez a sac leur campement. Ils sont aux prises avec un cocher défendant bravement son coche. Quelques passes d’arme plus tard, vous avez tôt fait avec l’aide du cocher et son tromblon de vous débarrasser des nasillardes peaux-vertes.

A l’intérieur du coche, un grand et gros homme habillé de soie blanches et bleues relève la tête et sort pour vous remercier de votre concours. IL reprend vites ses esprits et se présente comme Klaus Von RothStein , marchand d’Ubersreïk de retour de voyages à Altdorf.

Le retour vers Ubersreïk se fait alors rapidement avec la diligence. Vern Hendrick se montre rassuré par le fait que la diligence tant attendue arrive et fait mettre de coté une grosse malle aux armoiries de la famille Aschaffenberg. Lorsque lui et Von Rohtstein se voient, ils se salut et ce dernier dit :

- “Il me semblait bien avoir vu les armoiries de votre maître Hendrick, est il en ville ?, j’aurai aimé l’entretenir de mon voyage à Altdorf, je suis sur qu’il sera content de me voir” avec un grand sourire obséquieux.

- "Malheuresement, herr Von Rothstein, mon maitre séjour encore au pavillon de Grunewald. Vous savez le point d’honneur que le seigneur Aschaffenberg met à honorer la famille Von Brunner pour leur cadeau de mariage.

- “Ah bien bien, hé bien je le verrai quand je le verrai alors , bonne journée à tous. A bientôt surement.”

Au départ du gros homme, Vern Hendrick parle dans sa barbe mais vous semblez entendre “quelle sangsue celui-ci”. Il vous paye alors 6 pièces d’argent comme convenu pour avoir ramener saine et sauve la diligence et vous demande de vous tenir prêt au premières lueurs du soleil le lendemain.

- “Habillez-vous le plus simplement possible. Vous trois serez mes aides pour le déménagement et monsieur l’elfe jouera le rôle de protecteur. Pas d’armures ou d’armes voyantes et pas de robe de mage s’il vous plait. Je vous rappelle que vous devez jouer ici le rôle de serviteurs pour mieux vous faire accepter du personnel et découvrir s’il se trame quelque rébellion. Nous ne voulons pas qu’ils se méfient. A demain.”

Epilogue :

Malgré les soupçons à l’encontre du médecin, malheuresement étayés d’aucune preuve, vous avez prévenu le maître des lieux. Celui-ci vous à demandé ces preuves que vous n’avez pu rassembler à temps. Les cultistes, manifestement menés par Piersson ont accompli un rituel sacrificiel dans les sous-sols du pavillon puis se sont rassemblés sur le toit du manoir. Dans le même temps une harde d’hommes-bêtes à ouvert une brèche dans les défenses fragilisées de la muraille est s’est engouffrée pour massacrer les occupants du lieu. L’attaque des hommes-betes à été repoussé par la garde et Echtelion mais seul sur le toit Lord Aschaffenberg et Léoric n’ont pas pu empêcher l’invocation démoniaque.

Comments

Nergaal Nergaal

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.