Boire et déboires au Reïkland

A la “Bouteille Verte”, le réveil est bien douloureux, c’est votre seconde nuit blanche ou presque. L’auberge semble bien vide ce matin. La comtesse et sa suite sont partis et d’autres protagonistes de la nuit manquent à l’appel. Seuls souvenirs de cette nuit le mobilier cassé et les linceuls au fond de la salle principale.

D’ailleurs vous remarquez que les linceuls sont au nombre de huit. Trois de plus que le nombre de cadavres de la nuit. Après un coup d’œil rapide, vous constatez que l’avoué de la comtesse, un de ses servants et un repugateur et ont rejoint eux aussi le royaume de Morr. Quand vous questionnez l’aubergiste, celui-ci vous explique que l’on a retrouvé l’avoué assassiné dans sa chambre, le répurgateur sous le lit de l’avoue poignardé, et le servant dans l’un des placards de l’étage la nuque brisée … Les deux autres répurgateurs se sont évanouis ainsi que la chasseuse de prime. Il a envoyé l’un de ses serviteurs chercher la patrouille tôt ce matin, ils ne devraient plus tarder. Le pauvre ne semble pas prés de se remettre des derniers événements.

Vous croisez Vern Hendrick, qui vous dit qu’il est prêt a partir au plus tôt, l’endroit lui fichant la chair de poule. Echtelion dit qu’il doit prendre le temps d’honorer son compagnon Ilraith et rachète la barge de l’aubergiste pour en faire le réceptacle de la dépouille. Edda assiste à la cérémonie par curiosité culturelle.

Sur cet entrefaite, Konrad Balck, la patrouilleur fait son entrée. Il interroge l’aubergiste qui lui donne une lettre signée de la main de la comtesse et qui décrit en détail le rôle de chacun dans cette triste histoire. Il recueil alors vos témoignages rapidement, La parole d’une comtesse lui suffisant amplement.

Quelques temps après, votre paquetage effectué, vous partez pour Lachenbad où Vern Hendrick doit se rendre pour réceptionner une malle de la plus grande importance pour son maître et où vous attend aussi un certain Thalin, votre futur compagnon de route, un nain. Conrad Balck vous propose de vous accompagner et dit queJoseph Karlsberg souhaite vous rencontrer si vous passez par la ville.

Épilogue :

Vous avez accepté de partir à la recherche de la bande de gobelins et les avez débusqué. Pris par surprise ses derniers n’ont pas eu le temps d’organiser correctement leur défense et malgré quelques difficulté vous êtes venus à bout de leur chef et de leur shaman. Le reste n’a été qu’une formalité. Vous avez retrouvé les biens volés aux différentes caravane. Les gobelins étaient excellemment bien équipés ce qui vous interloqué.

Comments

Nergaal Nergaal

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.